Documentaire sur la visite aux États-Unis

Rapport de visite aux États-Unis

Visite du mécanisme d'experts des Nations Unies
aux États Unis

Du 24 avril au 5 mai, le Mécanisme international d'experts indépendants des Nations Unies pour promouvoir la justice raciale et l'égalité dans le contexte de l'application de la loi (EMLER) a effectué sa toute première visite d'information aux États-Unis. Les experts se sont rendus à Washington DC, Atlanta, Los Angeles, Chicago, Minneapolis et New York. Ils ont rencontré des responsables gouvernementaux locaux et nationaux, des représentants des forces de l'ordre, des organisations de la société civile, des groupes de base et des universitaires, ainsi que des victimes de brutalités policières et leurs familles.

Avec le soutien de la Coalition des Nations Unies contre le racisme (UNARC) et de ses membres et partenaires locaux dans chaque ville, les experts ont entendu les témoignages d'environ 131 victimes et de leurs familles dans cinq villes, sous la forme d'audiences publiques de l'ONU. La coalition et ses partenaires locaux ont planifié tous les aspects des audiences publiques de l'ONU devant EMLER, y compris la sélection et la sécurisation des lieux pour les audiences, la fourniture de rafraîchissements et de nourriture, la création de l'ordre du jour, ainsi que la sélection et la préparation de toutes les personnes concernées pour leurs témoignages. La coalition et ses membres et partenaires ont également apporté un soutien émotionnel à ceux qui témoignaient, ce qui était particulièrement crucial car il était très important pour l'UNARC que la visite ne traumatise pas à nouveau les personnes qui témoignent.

Le 26 septembre 2023, les experts d'EMLER ont publié leur rapport sur cette visite en soulignant, à la fin du rapport, les noms de toutes les personnes qui ont témoigné avec l'aide de l'UNARC. Le rapport mentionne également la nécessité d'éliminer la présence policière dans les écoles et le recours à des équipes d'intervention alternatives aux crises de santé mentale. En outre, le rapport fait écho à ce que la coalition affirme depuis des années : la violence dans les forces de l’ordre est un héritage de l’esclavage et du commerce transatlantique des esclaves africains. Il reconnaît également que, depuis lors et jusqu’à aujourd’hui, les personnes d’ascendance africaine ont souffert du racisme systémique de diverses manières : 

"La fin de ce marché odieux et l'abolition de l'esclavage il y a 158 ans par le 13e amendement de la Constitution des États-Unis n'ont pas en soi supprimé les structures racialement discriminatoires créées par ces pratiques."

Veuillez trouver ci-dessous un calendrier de la visite d'EMLER aux États-Unis avec des liens importants. 

CALENDRIER DE LA VISITE AUX ÉTATS-UNIS :

Chronologie La description
novembre 2023
octobre 2023

Répartition du rapport de visite aux États-Unis (réalisé par l'UNARC) ICI

5 octobre 2023

Événement parallèle ACLU/UNARC «Approches fondées sur les droits de l'homme pour réinventer le maintien de l'ordre et la sécurité communautaire aux États-Unis» : Cet événement parallèle virtuel a discuté de la pertinence de deux rapports EMLER, le rapport thématique « Réimaginer la police » et le rapport faisant suite à la visite d'EMLER aux États-Unis. Ceux-ci ont été analysés dans le contexte du débat vital en cours concernant le rôle des forces de l’ordre dans la société américaine et la nécessité d’un changement transformateur et de réinventer la sécurité communautaire.

26 septembre 2023

Rapport de visite aux États-Unis publié par le Mécanisme international d'experts indépendants pour faire progresser la justice raciale et l'égalité dans le contexte de l'application de la loi (EMLER) - Visite aux États-Unis d'Amérique ICI 

24 avril - 5 mai

Le rôle de l'UNARC lors de la visite :


Le rôle de l'UNARC dans la visite consistait à coordonner toute la société civile et à avoir un impact direct sur les témoignages des gens. Celles-ci comprenaient tous les aspects de l'organisation de la société civile afin qu'elle puisse être entendue, y compris, mais sans s'y limiter, la sécurisation des lieux, le contact et la préparation des personnes, organisations et communautés directement touchées, l'organisation des déplacements si nécessaire, la communication avec les experts et leur équipe, et fonctionnant comme un agent de liaison entre la société civile et le Secrétariat d'EMLER.

Il est important de noter que l'ACLU et Mothers Against Police Brutality faisaient partie de la planification et de l'organisation générales avec l'UNARC. En outre, le Centre pour les droits constitutionnels et la National Lawyers Guild ont apporté de précieuses contributions en termes de fonds, de soutien aux médias, de logistique, etc.

Février à avril 2023
L'UNARC prépare sa visite
janvier 2024
L'UNARC publie un rapport sur sa visite aux États-Unis

Le Mécanisme d'experts cherche à comprendre les efforts des États-Unis dans la lutte contre le racisme structurel et institutionnel, l'usage excessif de la force et d'autres violations des droits de l'homme par les forces de l'ordre contre les Africains et les personnes d'ascendance africaine, dans un esprit de coopération et de dialogue.

Au cours de la visite, le Mécanisme d'experts étudiera :

  • Rapports analytiques récents ou enquêtes sur les Africains et les personnes d'ascendance africaine examinant le racisme structurel et institutionnel, l'usage excessif de la force et d'autres violations des droits de l'homme par les forces de l'ordre et le système de justice pénale à leur encontre aux États-Unis.
  • Informations sur les politiques, les programmes, les pratiques et le cadre juridique concernant l'application de la loi, le système de justice pénale et les Africains et les personnes d'ascendance africaine aux États-Unis.
  • Informations sur les cas emblématiques concernant les Africains et les personnes d'ascendance africaine et leur interaction avec les forces de l'ordre ou le système de justice pénale, y compris toute action judiciaire, responsabilité et mesures de réparation prises aux États-Unis.
  • Questions prioritaires et situations qui méritent l'attention du Mécanisme d'experts aux États-Unis.
  • Suggestions sur les questions à examiner et les lieux connexes à visiter aux États-Unis.
  • Suggestions de responsables gouvernementaux et d'acteurs de la société civile à rencontrer dans différentes régions des États-Unis.

Objectifs de la visite d'Emler

Mécanisme international d'experts indépendants

Mécanisme international d'experts indépendants

EMLER est un mécanisme des Nations Unies créé en 2021 par le Conseil des droits de l'homme pour se concentrer spécifiquement sur « la promotion et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales des Africains et des personnes d'ascendance africaine contre l'usage excessif de la force et d'autres violations des droits de l'homme par les agents des forces de l'ordre grâce à un changement transformateur pour la justice raciale et l'égalité.

Le Mécanisme d'experts des Nations Unies pour faire progresser la justice raciale et l'égalité dans l'application des lois
Le Mécanisme d'experts des Nations Unies pour faire progresser la justice raciale et l'égalité dans l'application des lois

Rencontrez notre équipe de visite aux États-Unis

Kerry Mc Lean

Consultante en plaidoyer auprès des Nations Unies coordonner le volet société civile de la visite d'EMLER aux États-Unis pour l'UNARC (24 avril au 5 mai 2023).

Kerry est un avocat international des droits de l'homme et un militant de la justice sociale. Au cours des 17 dernières années, Kerry a vécu en Afrique, en Europe et en Asie, travaillant avec des organisations locales et internationales sur les droits de l'homme et le développement international.  

Elle s'est engagée dans d'importants plaidoyers auprès des Nations Unies, y compris des litiges avec des organes de surveillance des traités, la rédaction de rapports parallèles concernant le respect de la CERD, de la CEDAW et de la CAT, le plaidoyer du Conseil des droits de l'homme, la coordination des organisations de la société civile pour les rapports de l'EPU et la collaboration avec les titulaires de mandat des procédures spéciales des Nations Unies. . Kerry a travaillé sur des litiges à la Cour européenne des droits de l'homme et a plaidé auprès de la Commission interaméricaine des droits de l'homme. Elle a dispensé des formations et donné des conférences sur les droits humains internationaux aux États-Unis et dans d'autres parties du monde. 

Kerry a été observateur électoral au Cambodge, au Honduras, au Venezuela, au Salvador et en Abkhazie. Elle a également été observatrice de procès en Turquie pour des procès impliquant des avocats et des défenseurs des droits humains persécutés, et elle organise des activités de solidarité pour la Turquie avec plusieurs organisations.

Elle est membre du Groupe de soutien de Genève pour la protection et la promotion des droits de l'homme au Sahara occidental, une coalition internationale de plaidoyer qui soutient la lutte du peuple sahraoui pour l'indépendance et l'autodétermination.

Kerry a été l'un des principaux organisateurs et a été le porte-parole de la Commission internationale d'enquête sur la violence policière raciste systémique contre les personnes d'ascendance africaine aux États-Unis, qui a enquêté et évalué les cas de violence policière. 

Kerry est coprésidente du Comité international des droits de l'homme de l'ABA et vice-présidente du Comité Afrique de l'ABA. Elle a été membre du conseil d'administration national de la National Lawyers Guild et est actuellement coprésidente du comité international du NLG. Elle est récipiendaire du prix international Debra Evenson Venceremos 2021 de la Guilde pour son travail « étendre la justice au-delà des frontières ».

Kerry est diplômée de la faculté de droit de l'Université du Michigan, où elle a reçu le prix Jenny Runkles pour son dévouement à l'intérêt public et a été récipiendaire à deux reprises de la bourse Bates pour des travaux à l'étranger. Elle est admise à exercer à New York.

Notre équipe - UNARC Salimah Hankins

Salimah Hankins

Directeur pour la Coalition des Nations Unies contre le racisme (UNARC) où elle soutient l'engagement d'organisations du monde entier, qui travaillent sur la responsabilité des Nations Unies pour le racisme systémique et la violence policière contre les Africains et les personnes d'ascendance africaine. Salimah est également avocate et ancienne organisatrice communautaire avec plus de 15 ans d'expérience dans le domaine des droits civils et humains. Avant cela, elle a été directrice exécutive du US Human Rights Network (USHRN), une organisation non gouvernementale qui facilite l'accès des groupes de base aux Nations Unies et à d'autres organes internationaux des droits de l'homme.

En 2020, Salimah a dirigé la création d'un événement virtuel de guérison et de narration avec les familles des Noirs tués par la police aux États-Unis, y compris Michael Brown, Sandra Bland, Amaud Arbery, et d'autres. De plus, en 2020, sous la direction de Salimah, l'USHRN a travaillé avec la société civile pour porter le cas du meurtre de George Floyd devant les Nations Unies, ce qui était un précurseur de la création d'un tout nouveau mécanisme de l'ONU, le Mécanisme d'experts pour faire progresser la justice raciale et l'égalité dans l'application des lois (EMLER

Salimah a produit sept rapports annuels sur les droits de l'homme rapports pour l'USHRN et ses écrits ont été présentés dans un certain nombre de publications, notamment Revue internationale d'éducation aux droits de l'homme, Pauvreté et race, et Texte social (Duke University Press). Elle a commencé sa carrière juridique en tant qu'associée à l'American Civil Liberties Union (ACLU) du Maryland, défendant les droits des communautés de couleur à faible revenu vivant dans les logements sociaux de Baltimore. Plus récemment, elle a été avocate principale pour les services juridiques communautaires à East Palo Alto, en Californie, où elle a travaillé avec des groupes communautaires pour obtenir un fonds de logement abordable d'une valeur de $75 millions à la suite d'un règlement avec Facebook. Son travail a été présenté dans The Guardian,Financial Times, et un certain nombre d'autres publications. En 2022, Salimah a été invitée à prendre la parole au Forum mondial de l'UNESCO Contre le racisme et la discrimination à Mexico.

Salimah a obtenu son diplôme de premier cycle à la Northeastern University, où elle a étudié le droit international et la politique comparée, et son diplôme en droit à la Suffolk University Law School, toutes deux situées à Boston, Massachusetts. Elle a été chargée de cours en droits de l'homme au Urban Justice Center et a été sélectionnée pour la bourse Whitney M. Young de l'Université de Columbia. Elle est membre agréée du barreau (juridique) de Californie, du Massachusetts et de Washington, DC et a été coach professionnel certifié et professeur de yoga RYT 200 pour les militants du BIPOC. Originaire de la Nouvelle-Orléans, Salimah est aussi une auteur-compositeur-interprète qui sortira son premier album en 2023.  

Nayara Khaly

Nayara Khaly rejoint la Coalition des Nations Unies contre le racisme en tant que Fellow en 2023 depuis São Paulo, Brésil. Elle est étudiante à la maîtrise en relations internationales à l'Université fédérale d'ABC (UFABC) et titulaire d'une licence en affaires internationales de l'Université d'État de São Paulo (UNESP).

Nayara est engagée dans la recherche universitaire sur les droits de la migration et l'activisme pour la justice sociale à travers les intersectionnalités du genre et de la race en Amérique du Sud. Auparavant, elle a travaillé avec des ONG axées sur l'éducation des enfants et des adolescents et en tant que professeur de culture afro-brésilienne. Elle possède une vaste expérience de travail en tant que conseillère parlementaire pour la législatrice de l'État Erica Malunguinho à l'Assemblée législative de São Paulo, se concentrant sur le développement des politiques de race, de genre et de sexualité.

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des informations sur la visite aux États-Unis