Newsletter – décembre 2023

Un message de Salimah Hankins, directrice de l'UNARC

Chers membres de la coalition, amis et communauté bien-aimés.

C'est avec le cœur lourd et plein d'espoir que je vous informe que je quitterai mon poste de directeur de l'UNARC fin janvier 2024. Alors, pourquoi je pars ? Apprenez-en davantage à ce sujet et sur nos plans de transition ici.

Nous espérons que vous apprécierez ce tout premier bulletin d'information de l'UNARC et que vous trouverez son contenu informatif sur le travail important que vous, en tant que coalition, nous avez permis d'accomplir et de vous soutenir.

Merci!

APERÇU DU TRAVAIL DE L'UNARC EN 2023

L'UNARC organise la section société civile de la visite de l'ONU EMLER au Brésil

L'UNARC vient de terminer l'organisation de la société civile pour une visite réussie d'EMLER au Brésil qui s'est terminée il y a un peu plus de deux semaines. Du 27 novembre au 8 décembre, le Mécanisme international d'experts indépendants des Nations Unies pour promouvoir la justice raciale et l'égalité dans le contexte de l'application des lois (EMLER) des experts se sont rendus dans les villes de Brasilia, Salvador, Fortaleza, São Paulo et Rio de Janeiro, rencontrant des responsables, la société civile et des représentants des communautés noires et afro-descendantes pour entendre des témoignages directs et documenter les causes profondes et les effets du racisme systémique dans le maintien de l'ordre en Brésil.

L'UNARC et nos partenaires locaux ont organisé les témoignages, devant les experts EMLER des Nations Unies, de 108 personnes directement touchées dans quatre villes du Brésil. Voir le communiqué de presse de l'UNARC et de Coalizao Negra por Direitos ici. Voir aussi la presse libérer publié par EMLER directement après la visite (également disponible en portugais). Voir les publications de l'UNARC sur Instagram ici et restez à l'écoute pour plus de mises à jour sur la visite au Brésil.

L'UNARC organise une visite UN EMLERS aux États-Unis

Du 24 avril au 5 mai, le mécanisme EMLER des Nations Unies a effectué sa toute première visite d'information aux États-Unis. Les experts se sont rendus à Washington DC, Atlanta, Los Angeles, Chicago, Minneapolis et New York. Ils ont rencontré des responsables gouvernementaux locaux et nationaux, des représentants des forces de l'ordre, des organisations de la société civile, des groupes de base et des universitaires, ainsi que des victimes de brutalités policières et leurs familles.

Avec le soutien de la Coalition des Nations Unies contre le racisme (UNARC) et de ses membres et partenaires locaux dans chaque ville, les experts ont entendu les témoignages de 131 personnes directement touchées par les violences policières et le racisme systémique.

Le public écoutant les personnes directement touchées témoignant au DuSable Black History Museum and Education Center à Chicago, Illinois.

Les experts ont présenté leur rapport sur la 54ème session du Conseil des droits de l'homme à Genève, qui comprenait à la fin une section avec une liste des noms de toutes les personnes qui ont témoigné. Vous pouvez lire le rapport ici et visitez notre page de visite aux États-Unis ici qui sera mis à jour prochainement.

📸 : Personnes directement touchées levant le poing en signe de résistance à la Minneapolis Urban League à Minneapolis, MN.

Événement parallèle de l'ACLU et de l'UNARC

📸 : Flyer pour l'événement parallèle organisé par l'ACLU et l'UNARC

Le 5 octobre, le ACLU et l'UNARC ont co-organisé un événement parallèle virtuel pour discuter de deux rapports EMLER, le rapport faisant suite à leur visite historique aux États-Unis ainsi que leur rapport thématique « réimaginer la police ».

Vous l'avez manqué ? Vous pouvez toujours voir la vidéo complète ICI.

Événement parallèle à Genève

Les migrants noirs en Europe

L'UNARC organise un événement parallèle en personne à Genève, en Suisse, lors de la 54e session du Conseil des droits de l'homme. Au cours de cet événement, le public a entendu directement des migrants noirs en Europe qui ont discuté de leurs expériences personnelles en matière de migration, de ce qui se passe plus largement dans leur région et des solutions recherchées par les communautés noires d'Europe. Les panélistes de l'événement étaient Iki Yos, artiste caribéen, afrodiasporique-transfrontalier, performeur et activiste antiraciste ; Moïse Von Kallon, président d'Aquarius Survivors ; et David Yambio, défenseur communautaire et porte-parole de l'ONG Réfugiés en Libye. Parmi les participants se trouvait également la Dr Tracie Keesee, fonctionnaire des Nations Unies, EMLER Expert; et M. Abdoul Thioye, Chef du Service de l'État de droit, de l'égalité et de la non-discrimination, Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l'homme. Le modérateur était Lamar Bailey Karamañites, coordinateur de la coalition pour l'UNARC.

L'UNARC témoigne devant l'ONU

Lors de la 54e session du Conseil des droits de l'homme à Genève, la coalition a prononcé une puissante déclaration commune lors du dialogue interactif amélioré EMLER/HCDH. La déclaration a été prononcée par Nayara Khaly Silva Sanfo, membre de l'UNARC.

Dans la déclaration, la coalition a rappelé aux États le programme du Haut-Commissaire en faveur d'un changement transformateur en faveur de la justice raciale et de l'égalité. Ce faisant, nous avons exhorté les États à démilitariser la police, à mettre un terme au profilage racial, à garantir qu'une approche décoloniale et interactionnelle soit utilisée dans les institutions policières et à prendre des mesures en faveur de la responsabilisation et des réparations dans le contexte de l'application de la loi. En outre, la coalition a encouragé l'ONU à maintenir des espaces permettant aux personnes d'ascendance africaine de dénoncer les défis et de proposer des solutions locales et mondiales, y compris le mécanisme EMLER, qui doit être renouvelé l'année prochaine.

📸 Crédits : membres et staff de l'UNARC, Dayana Blanco d'ILEX acción Juridica et Marcia Briggs à Genève pour participer au HRC 54. De gauche à droite : Moises (Aquarius Supervivientes), Salma El Hosseiny (ISHR), Dayana Blanco (ILEX), Lamar Bailey (UNARC), Nayara Khaly (UNARC), Marcia Briggs (personne touchée du Royaume-Uni) et David Yambio (réfugiés de Libye)

Événement parallèle à Genève

AU-DELÀ DE LA POLICE

Les défenseurs des sociétés marrons discutent de la sûreté et de la sécurité du point de vue de la liberté des Noirs

L'UNARC a organisé un événement virtuel offrant aux panélistes du mécanisme EMLER et du HCDH, ainsi qu'aux participants, une voie à suivre basée sur les expériences et les perspectives des personnes sur le terrain. Au lieu de réinventer le maintien de l'ordre, cet événement cherchait à entendre les sociétés marrons qui avaient leurs propres idées sur la sûreté et la sécurité dans une perspective décoloniale et centrée sur les Noirs. Au cours de l'événement, des représentants des communautés marrons d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud ont partagé leurs points de vue sur la sécurité des Noirs, soulignant la sagesse de leurs ancêtres qui ont résisté et trouvé de nouvelles façons de vivre en communauté. En outre, un défenseur d’Amérique du Nord a discuté des alternatives au maintien de l’ordre souhaitées par les communautés noires sur le terrain. Les conférenciers ont abordé des questions telles que la sécurité, la justice et la réciprocité dans une perspective communautaire plutôt que de s’appuyer sur des cultures imprégnées d’anti-noirceur.

CAMPAGNES DES MEMBRES DE L'UNARC

L'UNARC a eu l'opportunité d'accorder des subventions d'un montant de $5 000 USD à cinq organisations membres de l'UNARC pour soutenir leurs campagnes. Veuillez consulter certaines de ces campagnes ci-dessous :

1.Coalizão Negra por Direitos (CND) : (Brésil🇧🇷)

📸 Crédits : Picture#3 de la campagne du CND NÃO AO PERFILAMENTO RACIAL DE AFRODESCENDENTES NO BRASIL

Campagne du CND : NÃO AO PERFILAMENTO RACIAL DE AFRODESCENDENTES NO BRASIL(Non au profilage racial des afrodescendants au Brésil) : le CND a mené des activités de plaidoyer, notamment des dialogues et la présentation des revendications du mouvement noir aux pouvoirs exécutif et législatif brésiliens.

À cet égard, un document contenant les priorités d'action du gouvernement pour mettre fin au racisme a été remis aux décideurs. En octobre, ils ont produit la dernière note technique du projet sur le thème de l'incarcération de la population noire.

 

2.Fondation Afroecuatoriana Azúcar :
(Équateur🇪🇨) :

La campagne VISIBILITÉ DE LA VIOLENCIA RACIAL Y ESTATAL Y EL RACISMO SISTEMICO CONTRA LOS AFRODESCENDIENTES EN EL EQUADOR (Visibilité de la violence raciale et étatique, ainsi que du racisme systémique contre les Afrodescendants en Équateur) a été exécuté de juillet à novembre 2023. L'équipe a développé une campagne sur les réseaux sociaux ainsi que deux webinaires sur le thème du profilage racial en Équateur. En outre, ils ont fourni la toute première cartographie des cas de profilage racial en Équateur.

3.FETAEMA : La Fédération des Travailleurs Ruraux et des Agriculteurs Familiaux de l'État
du Maranhão : (Brésil🇧🇷)

📸 Crédits : Flyer pour l'événement parallèle en personne de FETAEMA au HRC54

La campagne FÉTEMA a développé une campagne intitulée L'impact de la violence policière sur le droit à la santé mentale des personnes d'ascendance africaine vivant à Quilombos au Brésil. Dans ce contexte, ils ont développé une site Internet, réseaux sociaux présence dans divers plates-formes, un événement parallèle au HRC 54, un webinaire et un court documentaire.

Retrouvez le court documentaire ici

4.Centro de la Mujer Afroperuana (CEDEMUNEP) (Pérou🇵🇪) :

📸 Crédits : Publication sur les réseaux sociaux de la campagne PERFILANDO EL FUTURO - NO MÁS JÓVENES AFROPERUANOS EN LA MIRA DE LA LEY

La campagne PERFILANDO EL FUTURO – NO MÁS JÓVENES AFROPERUANOS EN LA MIRA DE LA LEY (Profiler l'avenir – plus de jeunes afro-péruviens sous les projecteurs de la loi) a été développé par le CEDEMUNEP avec le soutien de l'UNARC. La campagne a créé une série de dépliants, de vidéos et de matériel audiovisuel pour rendre visible et sensibiliser le public au profilage racial au Pérou.

Voir l'une de leurs bobines de campagne ICI

Merci à nos près de 100 membres organisationnels de l'UNARC pour votre attention et votre engagement en faveur de la libération de tous les Noirs.

Merci à tout notre personnel, nos sous-traitants et nos interprètes pour votre travail tout au long de l’année. Merci à ISHR (le secrétariat et le sponsor financier de l'UNARC) pour tout votre dévouement et votre travail acharné au nom de ce mouvement. Merci aux experts et au personnel d'EMLER d'avoir travaillé avec nous pour offrir un espace permettant aux personnes concernées de se faire entendre. Et merci à nos bailleurs de fonds de l’Open Society Foundation et de la Fondation Ford pour votre soutien en ces temps difficiles.

Promouvoir la responsabilité

Suivez nos pas et recevez les dernières nouvelles de nos militants, mécanismes et actions.